Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Patrick CLANET
  • : informations générales et techniques relative à la santé. Domaines supports: activités physique,sociales et culturelles...
  • Contact

Edito...

Un long silence... (encore un !?) ponctué de rencontres et de découvertes, nous amène naturellement à enrichir, transformer et embellir nos pratiques de conditionnement à la Santé. Du monde de la réadaptation cardiaque à celui de la préparation physique ou de la danse, la curiosité ou la marginalité ont souvent dirigé nos pas. Comme un besoin de comprendre, de rigueur et d'expérimentation sans tabous dans l'espérance de projets de réussite.

Du détour universitaire, pour une reconnaissance institutionelle du conditionnement physique, à la création d'entreprise du Bien Être, il est naturel que la Massothérapie vienne compléter et harmoniser notre parcours. Elle proposera à nos élèves, à nos étudiants ou clients, des clefs nouvelles pour vivre, peut être, plus longtemps, mais certainement MIEUX !


PC

NOUVEAU !

En bas de la page... Notre citation du moment !
Dans Info - Entrainement
      ``Les 10 commandement du CT``


Archives

Gestion du poids...Info

- Mai 2010 - Suite à nos informations concernant les régimes et les diètes, nous tenons à signaler l'excellent articles synthétiques et trés juste de Martine FORTIER dans ''Coup de pouce'' du mois de mai page.

 

- Mars 2010 - Confirmant nos références méthodologiques, le manque de sommeil apparait comme un facteur déterminant de la prise de poids.
De même les efforts intensifs ont une tendance constatée à la réduction de l’apport alimentaire (à contrario des efforts modérés) permettant ainsi une meilleure gestion du poids.

- Printemps 2012... La réflexion avance concernant l'utilisation de procédés restrictifs (régimes) proposés pour la perte ou la gestion du poids. Enfin des décisions sérieuses sont attendues !

 


23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 19:29

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joán Miró (1893 - 1983) Femmes,Oiseau,Étoiles (Women,Bird,Stars)         

 

 

 

 

 

Sous le titre « Ces filles qui délaissent le sport » Marie Tison signe, dans ‘’la Presse’’, un article qui a l’intérêt de soulever une vraie réalité sociologique et sanitaire.

               Certaines références et arguments de l’article sont parfois confus à intégrer comme pertinents et valides. Toutefois, la conclusion de Mme Demers (1) est d’une évidence qui rejoint les recherches les plus sérieuses. Effectivement, la pratique de l’Activité Physique dans le cadre scolaire est un incontournable à l’intégration à long terme de saines habitudes de vie, malgré tout, les jeunes filles sont peu incitées à s'engager sur le long terme.

            Nous chercherons vainement la corrélation entre la pratique féminine quotidienne et la pratique masculine hebdomadaire en 6e année et en 4e secondaire.

Les conclusions que nous en tirons à date de l'article sont que

-       En sixième année 22% des filles font en une journée ce que font 31% des garçons pendant la semaine !?

-       En quatrième de secondaire le pourcentage du temps de pratique baisse significativement pour les deux cohortes et semble-t-il beaucoup plus pour les filles (-50%) que les garçons (-33%).

Question subsidiaire : Que représentent 22% ou 10% de filles qui pratiquent  60 minutes par jour versus 31%  ou 22% qui pratiquent 60 minutes par semaine ? Certainement pas le terreau des conclusions offertes.

            Il y a là une incohérence méthodologique que nous ne pouvons ignorer. Mais parce que objectivement nous observons nous aussi la désaffection des filles pour la pratique et l’exercice physique, et que des études plus solides confirment l’origine  « multifactorielle » de ce phénomène (qui s’accentue effectivement à l’adolescence), nous ne pouvons que poursuivre avec l’auteure la quête des causes qui éloignent la population féminine jeune de la pratique physique régulière.

            A ce sujet la suite de l’article est très intéressant, où se mêlent le déterminisme de genre, sujet Ô combien d’actualité, la modélisation sportive excessive, véritable frein à l’émergence des différences corporelles créatrices et la pression de conformité aux normes esthétiques ou cosmétiques. Trois éléments qui, de fait, participent à cette désaffection observée.

            Actuellement en question le « Féminisme » et son lot de contradictions percutent violemment la vie quotidienne des jeunes adolescentes en quête d’une « identité » sereine et apaisée. Le poids des images et les incontournables « fashionisées », d’une industrie vorace les poussent le plus souvent vers les extrêmes de l’hyper-sexualisation exhibée (à défaut d’être toujours assumée), ou de la négation du corps qui devient une enveloppe à ignorer, à cacher voir à maltraiter.


Mais il ne faut pas se leurrer, ces postures, parfois dérangeantes sont autant de tentatives d’intégration, de reconnaissance parmi et par les autres.

Le Corps, nouveau véritable passeport d’intégration ou d’exclusion sociale, devient, en particulier pour les jeunes filles « une problématique » réellement récurrente que l’auteure confirme… « le costume de bain c’est l’enfer. »(3)
Ce rapport au corps (partiellement) dénudé est somme toute paradoxal à l’époque de la « gentryfication du porno », accessible, dispensée et consommée gracieusement en boucle sur les réseaux sociaux.
      

            L’article fait la part belle à la pratique sportive et son corolaire, la performance, véritable marqueur de valeur individuelle et facteur de reconnaissance positive. Les filles « n’ont souvent pas appris à être compétitive » !?  Cette assertion sonne comme une vérité définitive. Nous la nuancerons aisément tant la réalité scolaire nous éclaire facilement sur la capacité pour les filles de « compétitionner » dans les disciplines scolaires quand elles le souhaitent ou cela fait sens pour elles (4).  
Elles ont aisément prit le dessus en matière de diplômes universitaires par exemple.

L’argumentaire évoqué, à travers l’encadrement majoritairement masculin, et les « sports traditionnels » nécessitant des habiletés importantes ‘’peu accessibles’’ pour les filles nous apparaît quelque peut dépassé, voir irréel, lui aussi.


Si, comme il est dit, « Souvent, les filles n’apprennent pas à utiliser leur corps dans l’espace et à explorer leurs limites sur le plan des habiletés motrices », n’est-ce pas en terme d’offre que le problème se pose ?

Soyons Honnête, la société impose des modèles, défini des normes, des codes et des postures. Qui aurait imaginé il y a 15 ans des footballeurs ou des Rugbymen de Rose vêtus ?

Ou une équipe féminine Canadienne médaillée du Bronze Olympique en Rugby à sept ?


Sports de Filles ? Sports de Gars ? A l’origine le Sport est une création « pour l’homme » à développer sa force de travail ou de destruction militaire…Ne l’oublions pas !

Actuellement, non seulement la performance, la compétition (essence même du sport) ne fondent pas le passage obligé du corps en action, mais la diversification des disciplines, l’adaptation des approches pédagogiques et la re-fondation nécessaire des observables d’évaluation doivent générer chez les professionnel de l’éducation physique que nous sommes une intégration plus juste, positive, complète et appréciée des jeunes filles !

Et ceci, à travers les disciplines déjà existantes (pour la plupart déjà investies par elles) et d’autres, sportives ou non qu’elles représentent majoritairement avec bonheur. 

Il y a pléthore d’études affirmant la valence de la pratique adolescente dans la pérennisation de pratiques physiques de santé à l’âge adulte. Tous les éducateurs reconnaissent à cette matière, non seulement des intérêts sur le long terme, mais aussi et ce n’est pas nouveau, à court terme sur l’ensemble du potentiel relationnel, émotionnel et cognitif.  

            « L’habileté motrice est la capacité à élaborer et à réaliser une réponse efficace et économique pour atteindre un objet précis » (5). Elle est forcément le fruit d’un apprentissage… Elle peut mais ne se nourrit pas uniquement de compétition, de confrontation et doit donner espace à l’initiative créatrice dans un espace temps suffisant (6).

Le Temps reste indispensable (6). Le temps de découvrir, de vivre, d’explorer, d’analyser, de confronter ses sensations, ses expériences. De les échanger avec ou contre les autres. Le temps de réussir ou de se tromper, de chercher et de trouver du Plaisir ! ...Trouver "ce qui les branche"(2). Arrête-t-on une pratique qui procure du plaisir ?    

       
           L'Éducation Physique scolaire est une réalité incontournable mais parfois fragile. La tentation de réduire les horaires dédiés est une vieille habitude, certes lassante mais facile pour qui n'a qu'une vision gestionnaire à court terme. C'est un des facteurs majeurs de la baisse de la pratique adolescente en particulier chez les filles accentué par les pressions particulières sociétales. Les jeunes filles sont souvent les perdantes de choix ‘’pédagogiques’’ d’un archaïsme dépassé et rétrograde sans aucune mesure avec les enjeux de société qui incombent à un système d'éducation moderne.       

 

 

 

  Patrick Clanet
    Professeur EPS
Pour Attitude Pro Inc



 (1) http://plus.lapresse.ca/screens/100aaade-5723-4505-984d-ad36f8696fcb%7C_0.htm
 (2) Guylaine DEMERS Professeure au département d’éducation physique de l’Université Laval.
 (3) Suzanne LABERGE professeure au département de Kinésiologie de l'UdM

 (4)  http://www.statcan.gc.ca/pub/81-004-x/2008001/article/10561-fra.htm
 (5) Marc Durand,1987
 (6)  Journal de Pédiatrie et de Puériculture Volume 29, Issue 2, April 2016, Pages 57–68
  ‘’Pour préserver la santé des jeunes de la classe d’âge 5–17 ans, l’Organisation mondiale de la santé recommande des niveaux d’activité physique consistant à accumuler au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à soutenue’’
(7) http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201610/23/01-5033385-quebec-lance-sa-nouvelle-politique-de-prevention-en-sante.php  

(image)  Joán Miró (1893 - 1983) Femmes,oiseau, étoiles (Women,Bird,Stars)

​​​​​​

Dernière minute..... Les nouvelles mesure de Prévention du ministère de la Santé et des saines habitudes de vie du Québec (7)

''La Presse'' du 23/10/2016 : ''...La nouvelle politique vise à augmenter le nombre d'adolescents actifs tout en réduisant le nombre de fumeurs, ce qu'a applaudi la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac..''


                               Etonnant non ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires